De l'importance du toucher


S'il ne devait me rester qu'un seul de mes 5 sens c'est probablement celui-ci que je garderai : Le toucher. Ce n'est d'ailleurs sûrement pas par hasard que je suis devenue chiropracteur. Pour moi toucher c'est tout d'abord rassurer. Poser une main réconfortante, faire comprendre que l'on est là. C'est aussi ressentir, recueillir des informations et les interpréter dans notre langage. Et surtout, c'est transmettre, donner, aimer aussi quelque part.


Pendant cette période de confinement notre définition du mot toucher n'a plus rien à voir avec tout cela. On parle de contamination, de distanciation, de séparation, de protection. Je me rends compte à quel point un mot peu passer de l'autre côté de manière si rapide. Et je me demande aussi si notre rapport au toucher en sera à jamais modifié. Voici dans cet article 5 raisons pour lesquelles il me semble que le toucher est essentiel pour notre santé.





1 / Prendre conscience de nous-même au travers de sensations



Le toucher comme nous l'entendons au sens courant est sans doute un terme assez limité car il évoque beaucoup de choses en même temps. Il inclut les sensations que nous avons sur notre peau comme le contact, précis et large; mais aussi les sensations de chaleur, de froid et douleur. On appelle cela le système somesthésique, et ce dernier inclut aussi la proprioception (c'est à dire notre capacité à nous situer dans l'espace) et l'équilibre.


On ressent le contact des pieds sur le sol, de l'air sur notre peau. On sait dans quelle position on se trouve et comment faire pour ne pas tomber. On peut determiner la forme, la température, et la matière des objets qui nous entourent. Etre en mesure de percevoir le toucher c'est donc pouvoir sentir que l'on est bel et bien vivant.




2 / La vraie relation à l'autre



Toucher quelqu'un c'est instaurer un lien plus profond qui va au delà du regard et des mots. Une poignée de main est déjà de l'ordre de l'intimité. Une main sur une épaule rassure, et une accolade vous fait sentir apprécié et en sécurité. Le toucher a un poids affectif inestimable dans la relation à l'autre. Et nous savons comme les liens sociaux sont tout aussi importants pour la santé que l'exercice ou un régime alimentaire sain. Le toucher devient alors un réel besoin. Il nous permet d'exister au sein d'un groupe, d'être valorisé dans une relation personnelle ou professionnelle, de faire parti d'un tout.




3 / Un langage à part entière



On oublie souvent que l'on peut aussi communiquer avec le toucher, de manière instinctive et inconsciente la plupart du temps. On peut transmettre sa tendresse, sa compassion et son amour simplement avec un geste. On peut en savoir plus sur la personnalité où l'état d'esprit de quelqu'un simplement avec une poignée de main. On envoie et reçois des informations qui sont tout aussi concrètes que si on les lisais ou les entendais. Leur interpretation ensuite nous appartient.




4 / Le manque de toucher



Il ne fait plus de doute que l'enfant a besoin du toucher pour se développer. On sait aujourd'hui qu'un enfant qui n'est pas touché peut présenter des retard de développement physique et mental, des carences affectives et un manque d'estime de soi. Chez les plus âgés l'isolement social s'est révélé être dangereux pour la santé et être un facteur d'aggravation de certaines maladies. Ne pas toucher et être touché revient à être privé d'un de ses sens. Ce sens qui est si essentiel pour notre équilibre affectif.



5 / Toucher & guérir



En consultation le toucher est le sens mis à l'honneur. Je pense que la demande pour des soins de chiropraxie (Idem pour l'ostéopathie et la kinesithérapie) est sans cesse grandissante car le toucher est un sens qui est de nos jours rudement mis à l'épreuve. (Disparition progressive du toucher dans les relations sociales)


Beaucoup de mes patients prennent conscience de leur corps. Ils se mettent à l'écouter de nouveau. Il est là, il existe, il est un réel temple et il transmet des messages. D'autres résistent puis relâchent complètement dès lors que je pose ma main sur leur dos. Certains pleurent. Le toucher, comme nous l'avons vu précédemment est un sens lié à notre équilibre affectif, à nos mémoires. Se concentrer sur le toucher le temps d'une séance c'est aussi parfois faire remonter des émotions enfouies.







6 / Notre relation au toucher après le Covid 19?



Pendant ce confinement je me suis demandée de nombreuse fois comment les uns et les autres allaient se comporter lorsque nous seront de nouveau autorisés à "faire comme avant". Allons nous nous sauter dans les bras les uns des autres? Ou cette période se transformera-t-elle en un motif de peur et d'appréhension de l'autre? Vraisemblablement la réponse sera propre à chacun.


Pour ma part, moi qui suis une fervente supportrice de ce merveilleux sens, je militerai pour un retour au contact, au lien. (Evidemment avec beaucoup de respect, et des mesures responsables.) Un lien dont nous avons tant besoin.





Marie Bouchayer

Chiropracteur








1,260 vues

Marie Bouchayer - Chiropracteur

mariebouchayer.chiropractic@gmail.com

+336 29 69 16 69