Epuisement, défense chronique, burn-out • 5 signaux d'alarme du corps




La défense face au stress est un mécanisme naturel et nécessaire à notre bonne santé. Sans les signaux d’alarme comment notre corps pourrait-il s’adapter et réagir aux dangers qui l’entourent? Néanmoins, la surexposition à ces stress peut nous mettre dans une position chronique de défense qui est épuisante sur le long therme. Ceci s’observe de plus en plus tant notre rythme de vie est effréné et tant notre corps est soumis à des stress prolongés venus de toute part. Grâce à cet article vous apprendrez à repérer les principaux signes qui attestent que vous vous trouvez dans une situation permanente de défense. Prenons en conscience, pour pouvoir ensuite passer de la défense à l'ouverture!







( Un point sur le système nerveux autonome )



Les nerfs des systèmes nerveux sympathique et parasympathique constituent le système nerveux autonome (ou végétatif) qui régule tous les processus corporels se produisant automatiquement, tels que la circulation sanguine (fréquence cardiaque, pression artérielle), la respiration, la digestion, le maintien de la température etc..


Tandis que l’un s’occupe de gérer la réponse de l’organisme face à un stress, l’autre sera lié à sa capacité à se relâcher, à se reposer. L’un dépense l’énergie, l’autre la restaure.



Par exemple, face à un stress, le système nerveux sympathique orchestre une réponse de combat ou de fuite ("Fight or flight") qui entraîne une dilatation des bronches, une accélération de l'activité cardiaque et respiratoire, une augmentation de la tension artérielle, une dilatation des pupilles, une augmente de la transpiration, une diminution de l'activité digestive... L'activation du système nerveux parasympathique, à l'inverse, correspond à une réponse de relaxation. Il induit un ralentissement général des fonctions de l'organisme. Le rythme cardiaque et l'activité respiratoire sont ralentis et la tension artérielle diminuée. La fonction digestive et l'appétit sexuel sont favorisés.


Pendant la journée le corps alterne entre ces deux systèmes, étant sans cesse à la recherche d'adaptation et d'équilibre. Mais a force d'être sans arrêt stimulé le système nerveux sympathique est sur sollicité, déréglant au passage les systèmes neuroendocrinien et cardiovasculaire. Le corps médical connaîtra les marqueurs à tester pour évaluer l’état général du patient (taux sanguins de cortisol, d’insuline, de protéine C-réactive, de cholestérol et de triglycérides). Mais vous pouvez vous aussi à la maison prendre du recul et évaluer votre rapport au stress. Si vous vous sentez concerné(e) par les 5 exemples qui suivent je vous invite à prendre en main la gestion de votre stress par vous-même, ou de demander de l'aide auprès d'un professionnel de santé.




1- Vous vous sentez tout le temps fatigué



Présentez-vous une fatigue physique persistante (vacances et temps de repos inefficaces), un manque d’énergie, des troubles du sommeil (sommeil non réparateur, difficultés d’endormissement, insomnie, réveils nocturnes, cauchemars récurrents liés ou non au travail, bruxisme nocturne, hypersomnie)? Tout ces signes peuvent laisser penser que votre corps n'arrive plus à s'adapter correctement aux différents stress qui l'entourent.


2- Vous adoptez une posture de défense



Voici les muscles les plus touchés lorsque le corps est sans cesse sollicité par le stress : Muscles de la mâchoire, trapèze, pectoraux, diaphragme, psoas


Ce sont principalement des muscles qui, lorsqu'il sont contractés, nous positionnent en défense, tel un animal prêt à être attaqué, en dedans, recroquevillés sur nous-même. La posture lié à l'ordinateur n'aide pas! On appel aussi cela le "Upper & lower crossed syndrome".


Vous apprendre à identifier ces muscles, à donner du mouvement là où il s'insèrent et aider à pratiquer l'ouverture fait parti intégrante de mon travail en tant que chiropracteur. Lorsqu'on se positionne en ouverture de nombreux processus sont inversés, tant au niveau physique qu'émotionnel. Etre ouvert c'est aussi être prêt à accueillir, avoir confiance en soi, regarder loin, respirer mieux et j'en passe.. :)




3 - Vous présentez des douleurs diffuses

La douleur est le signe d'alarme par lequel le corps manifeste sa détresse. Elle nous indique qu'il faut changer quelque chose, prendre du temps pour nous. De nombreuses maladies ou douleurs physique sont liées au stress. On le sait bien aujourd'hui et il me semble que la gestion du stress devrait être au centre des enjeux de santé!


De façon plus courante on remarque principalement qu'une sur-utilisation des défenses du corps peuvent entraîner des maux de têtes, acouphènes, troubles digestifs et de l'alimentation, des problèmes musculaires, des crampes, des raideurs, des torticolis, des vertiges, une sensibilité accrue aux petits virus liée à une baisse immunitaire, transpiration, perte de cheveux, intolérance aux bruits, infections urinaires, dérèglements hormonaux, palpitations, spasmes... Cette liste est non-exhaustive car le stress peut dérégler tant de processus physiologiques à différents niveaux.


4 - Vous rencontrez des difficultés cognitives

Troubles de la concentration, sensation de d'avoir une to-do list qui n'en finit pas, de devoir tout contrôler, d'avoir sans cesse des idées qui tournent dans la tête... Troubles de la mémoire, de l’attention, de la compréhension, de l’organisation, de la planification et de synthèse, difficultés de prise de décision et d’atteinte des objectifs, fatigabilité. En plus de cela vous pouvez aussi remarquer une hypersensibilité émotionnelle passagère se manifestant par de l'anxiété, stress, des crises d'angoisses, une humeur triste, de l'irritabilité, l'absence d’émotions, une sensation de culpabilité, des sautes d'humeur, une perte du sens de l’humour, des interprétations négatives des événements etc..


5 - Vous comblez ce manque d’énergie par des envies de sucre, de café ou tout autre aliment/substance addictive



C'est alors le début d'un cercle vicieux. Car, si sur le moment cela va procurer une sensation de détente, sur le long terme le corps créera une dépendance qui ne fera qu'augmenter cet effet "up & down" épuisant pour le corps.





Si ces situations vous parlent je vous invite à prendre du recul sur la situation et à mettre en place peu à peu des solutions. Car toutes ces choses sont aussi des "pré-symptomes" du burn out. A la maison, vous pouvez commencer par essayer de respirer, de bouger, la méditation, la cohérence cardiaque. Vous pouvez aussi vous faire aider par un ou plusieurs thérapeutes qui sauront vous guider selon vos besoins et vos priorités. En route vers le chemin de votre sante!








Marie Bouchayer

Chiropracteur



927 vues

Marie Bouchayer - Chiropracteur

mariebouchayer.chiropractic@gmail.com

+336 29 69 16 69